You are currently viewing POURQUOI FAUT-IL COUPER SON MOTEUR LORSQUE LE VEHICULE EST A L’ARRET ?
Image par Andreas Lischka

POURQUOI FAUT-IL COUPER SON MOTEUR LORSQUE LE VEHICULE EST A L’ARRET ?

Laisser son moteur allumé, alors que le véhicule est à l’arrêt, n’est pas une bonne idée. Seules les automobiles de collection, d’une date de construction antérieure aux années 1980, peuvent effectivement s’abîmer à cause d’arrêts réguliers. Mais ce n’est pas le cas des voitures plus récentes. En effet, les moteurs et le système d’injection électronique ont beaucoup évolué depuis. La plupart des nouveaux modèles de voitures sont d’ailleurs dotés d’un système Start-Stop. Lorsque l’on s’arrête pour plus de 20 secondes et que l’on laisse son moteur allumé, il y a de nombres conséquences dommageables. Regardons cela de plus près.

La consommation et les économies

Il est tentant de ne pas couper son moteur lorsque l’on discute avec un piéton, que l’on va chercher rapidement du pain, que l’on attend ses enfants à la sortie de l’école, pour profiter du chauffage ou de la climatisation. Pourtant, un moteur de véhicule, encore allumé mais à l’arrêt, continue de consommer du carburant. La consommation moyenne à ce moment-là, est estimée à 0,8 L de carburant à l’heure. Elle peut donc rapidement se transformer en une économie intéressante pour les conducteurs. Mais ce n’est pas qu’une question d’économie… C’est aussi interdit !

Que dit la loi ?

L’interdiction de maintenir le moteur de son véhicule allumé est détaillée dans l’article 2 d’un arrêté du 12 novembre 1963 : « Les véhicules en stationnement doivent avoir leur moteur arrêté, sauf en cas de nécessité (…).»
Même si cette mesure est rarement appliquée, certaines communes en ont décidé autrement. Par exemple, la commune de Sceaux, des Hauts-de-Seine, a signé depuis 2019 un arrêté municipal interdisant aux usages de maintenir allumé leur moteur pour un véhicule à l’arrêt. Il est prévu pour les contrevenants, une amende forfaitaire de 135 euros. Et de plus en plus de communes en France choisissent cette option.

Et la pollution ?

En France, la pollution des automobiles à cause des émissions de gaz à effet de serre est estimée à 15 % de la totalité de ces émissions, d’autant plus émis par les moteurs diesel (qui constitue aujourd’hui environ 70 % du parc automobile). Cela contribue grandement au réchauffement climatique.
Quand on parle de la pollution d’une voiture, c’est souvent au CO2 qu’on pense. Le CO2 n’est toutefois pas le seul polluant rejeté par votre voiture. Celle-ci génère aussi des oxydes d’azote, qui sont dangereux pour la santé et sont notamment responsables des pics de pollution. Il y a aussi les particules fines, qui sont des hydrocarbures imbrûlés. Elles causent des cancers et autres maladies respiratoires.
En France métropolitaine, on estime que les particules fines sont responsables de plus de
40 000 décès chaque année, selon Santé publique France.
Et puis, il y a les mauvaises odeurs dégagées par le pot d’échappement, le bruit, les désagréments pour les piétons en général, les petits-enfants en particulier et ceux dans les poussettes.

N’est-ce pas là de bonnes raisons de penser à éteindre le moteur dès l’arrêt du véhicule ?

Cet article doit être publié dans un journal local.

Laisser un commentaire